1.02. Cours gestes pratiques de base pour jardiner

Intervenant(s):
Isabelle Bournoud, Rebecca Thompson

Les légumes faciles :

L’organisation et plan de jardin :

En jardinage biologique, on ne nourrit pas les cultures mais la terre qui les accueille. Un bon compost est la matière de base pour améliorer et soigner la terre de son jardin.

Toutefois, tous les légumes n’ont pas les mêmes besoins en éléments nutritifs, il est donc important d’y prendre garde lors de la réalisation du plan du jardin et de l’épandage du compost.

Pour créer un jardin équilibré et se faciliter la tâche, on divise les différentes sortes de légumes que l’on intervertit chaque année. C’est la rotation des cultures.

Les différentes catégories sont définies d’après l’organe de la plante que l’on consomme.

Légumes vivaces :
Fraises, artichauts, plantes aromatiques, asperges,…
Ce groupe ne rentre pas vraiment dans la rotation, car il faut plusieurs années pour que ces plantes produisent une récolte.

Une fois, les légumes classés dans les différentes catégories, il suffit de diviser le jardin parties égales (appelé soles) et d’y placer les différents groupes. Chaque année, on intervertira les catégories.

Préparer le sol
Semer
Planter
Soigner
récolter

Projet de petit potager (4 mètres sur 2 mètres) :

Quatre mètres carré de salades permettent une autonomie en salade pour une famille de trois à quatre personnes : soit une salade par jour de juin à novembre.

Sur les quatre autres mètres carrés, on peut planter des tomates et des concombres (5 ou 6 plants de chaque) et on obtiendra au minimum 15 kilos de tomates et autant de concombre durant l’été.

Projet de petit potager (5 mètres sur 2 mètres) :

Une surface de dix mètres carré permet déjà de prévoir une petite rotation de cultures :

Ces deux projets sont des exemples à ajuster à vos possibilités, vos envies et vos goûts. Ils démontrent avant tout qu’il n’y a pas besoin d’une grande surface pour commencer à jardiner et à y prendre du plaisir !

Formations à venir